Comprendre

En post-opératoire, les premières prises alimentaires se feront sous contrôle orthophonique et par étape. Les premiers temps, votre nutrition artificielle sera maintenue en parallèle et sera essentielle notamment pour votre hydratation. 

 

Le risque de fausses routes étant important, l’apport de liquide ne pourra se faire qu’avec l’accord de votre orthophoniste. Le choix de la température des aliments sera également un facteur important. Votre orthophoniste abordera ce sujet avec vous. D’une façon très générale, il faudra éviter les aliments tièdes et privilégier la température froide ou chaude mais attention cela ne doit pas irriter votre lambeau. 

 

Il faudra aussi tenir compte du changement fréquent de goût lié entre autres aux traitements tel que la chimio. Un dégoût est fréquent face aux aliments sucrés.

Il existe 3 étapes pour lesquelles, vous retrouverez des recettes adaptées :

  • 1ère étape texturale : texture mixée lisse /pâteuse ou gélifiée : Dans cette étape l’essentiel est de ne pas agresser le lambeau et d’éviter toutes fausses routes. Les aliments liquides sont à proscrire (sauf accord orthophonique). Il est toutefois possible de modifier la consistance des liquides en utilisant des poudres épaississantes (en pharmacie) ou gélifiantes (dans commerce). Attention les aliments très sucrés, très salés ou épicés sont agressifs pour les muqueuses. Ils seront donc à éviter.

 

      Voir le tableau des aliments autorisés ou incompatibles à cette étape.

  •  2ème étape texturale : texture moulinée/lisse : Il s’agit d’une étape élargie qui pourra être envisagée lorsque le risque de fausses routes sera écarté. Il faudra toujours adapter les plats en fonction de vos capacités à déglutir, tenir compte de votre capacité à mastiquer et saliver mais aussi éviter toute irritation buccale.

       Voir le tableau des aliments autorisés ou incompatibles à cette étape.

  • 3ème étape texturale : Texture Hachée : Tout comme la 2ème étape, il s’agit d’une étape élargie qui pourra être envisagée lorsque le risque de fausses routes sera écarté. Il faudra toujours adapter les plats en fonction de vos capacités à déglutir, tenir compte de votre capacité à mastiquer et saliver mais aussi éviter toute irritation buccale. Dans cette étape vous pourrez ajouter des morceaux tendres.

       Voir le tableau des aliments autorisés ou incompatibles à cette étape.

© 2020 - Association Onco-Partage - AGS

Image : 123RF - Droit d'auteur : MONICA ROA SZWARCBERG